Réalisateur
Stephane Barbato

C’est à Avignon, sa ville natale que Stéphane Barbato se retrouve plongé dès son enfance dans une ambiance de théatre, avec le festival, de rock mais aussi de science-fiction. À quinze ans, il crée sur Radio Fusion (une radio pirate) une émission consacrée aux phénomènes paranormaux.
Parallèlement, Stéphane organise des concerts, réalise des reportages sonores, et intègre, logiquement, en 1985, l’Ecole des Beaux Arts de Marseille puis se forme à la photographie à l’Ecole nationale de photographie d’Arles.
Dessinateur, puis directeur artistique dans la pub, il quitte l’univers de la communication en 2002, pour développer deux ans durant un film sur la bataille de la Somme, réalisé en 2004 : Play the Game. À l’occasion de cette production, Stéphane Barbato rencontre et travaille avec Ennio Morricone, compositeur des bandes originales de Sergio Leone. Le film se retrouve ensuite dans la sélection officielle de nombreux festivals (Los Angeles COL COA, New-York, Sao-Paulo, Amsterdam, Manchester, Genève, Istanbul, Montréal) et y obtient huit récompenses (dont celle du Meilleur Film Européen au Festival IFCT Los Angeles en 2007). Au gré de ses voyages, il entreprend un travail photographique autour des territoires désincarnés et de leurs populations vivant dans l’ombre des rêves et des mythes occidentaux.
Simultanément, Stéphane Barbato a écrit une série de projets dont Land Art, The River Man, ELK (fictions), tout en menant une carrière de réalisateur publicitaire (Umbro, Sécurité Routière, Grand prix de l’Arc).
Aujourd’hui, il est en cours d’écriture de trois longs métrages (Elk, Land Art et The River Man) et d’un projet photographique (Walking).